Souveraineté Alimentaire et Énergétique

Parce que c’est quelque chose qui nous procure beaucoup de joie et de plaisir, nous souhaitons produire le plus possible notre nourriture et notre énergie. Il s’agit ici d’un long chemin, l’autosuffisance complète ne sera peut-être jamais acquise mais elle représentera toujours notre direction.

Partant du postulat que la nature à son état sauvage constitue le système le plus aboutie que nous connaissons, nous souhaitons lui donner une place importante et nous en inspirer le plus possible pour agir de manière consciente et raisonnée. C’est ainsi que nous souhaitons cheminer vers une autosuffisance alimentaire grâce à la création d’un potager et d’une forêt-jardin en permaculture ainsi que grâce aux cueillettes sauvages. Nous essayons avant tout de consommer de la nourriture locale, de saison et cultiver en respectant la terre qui nous accueille. Nous avons trouvé que la meilleure façon d’associer ces valeurs était de la cultiver nous-mêmes. Nous sommes également pleinement ouverts à l’échange/troc ou l’association avec des personnes extérieures au village partageant les mêmes valeurs.                                                         Nous pensons sincèrement que nous sommes ce que nous mangeons ce qui fait que nous mettons une grande importance dans notre alimentation qui est saine, équilibrée et surtout alignée avec nos valeurs. La liberté et l’égalité étant deux piliers qui nous sont très chers, autant pour nous que pour les autres êtres vivants notamment les animaux, nous ne voulons pas avoir à l’égard de certains une vision d’objet qui nous donnerait le droit de les traiter différemment. C’est pour cette raison que nous n’avons pas d’élevage à viande ou laitier dans notre village.            Nous ne souhaitons pas couper les interactions et les échanges que nous pouvons avoir avec les animaux. C’est ainsi que dindons, cochon, cheval, moutons etc. vivent (ou vivront) parmi nous en tant que compagnons de vie. La communication intuitive que certains d’entre nous pratiquent avec eux sera d’ailleurs d’une grande aide pour connaître leurs envies et besoins profonds.

L’autosuffisance énergétique nous invite à remettre en question tout notre « confort » que nous avons atteint aujourd’hui grâce à l’ensemble des énergies fossiles notamment l’énergie nucléaire. Comme vous vous en doutez, ces énergies seront difficilement extractibles et utilisables dans le village et nous souhaitons bien sûr en utiliser le moins possible. Puisque la production d’électricité inclut le plus souvent l’utilisation de batteries non renouvelables à durée de vie limitée, nous souhaitons dans un premier temps l’utiliser avec sobriété.Par exemple en lavant le linge avec une machine à laver à pédale ou en cuisinant au bois. De plus, la fabrication de panneaux solaires nécessite une quantité énorme de matériaux très polluants et qui ont eux aussi une durée de vie limitée. Nous aimerions donc nous diriger vers l’énergie éolienne et hydraulique, leur utilisation sera directe ou alors nous stockerons cette énergie de manière durable sous forme d’énergie mécanique potentielle («château d’eau », air comprimée, suspension de poids, etc.).                          Pour ce qui est du chauffage (maison, eau chaude), nous aimerions utiliser le bois et le solaire.Sans rentrer dans des détails trop techniques, nous souhaiterions nous diriger vers des techniques telles que le principe de maisons passives, le rocket-stove et autre poêles à inertie, système de butte Jean Pain, etc.

Ces sujets restent bien entendus complexes et méritent aujourd’hui beaucoup d’approfondissements,mais de nombreuses pistes n’attendent qu’à être explorer. L’idée principale est que le lieu puisse subvenir à tous nos besoins de manière durable, en veillant à respecter sa régénération naturelle.


%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close